LA CHRONIQUE DE RAOUL

ACCUEIL
Le livret de Raoul est disponible en versions téléchargeables : Word - PDF

J’adorais ça!… Beurk!

CHRONIQUE no. 41 - 02 mai 2005

Comme le dit Alain Dubois dans la rubrique « Machines à sous, Alv… », l’appareil de jeu exploite des failles cognitives chez le joueur. Cela m’a fait réfléchir. Je me suis demandé quelle faille l’appareil de loterie vidéo avait exploitée chez moi. J’ai trouvé ma réponse. Euréka!

L’appareil m’a possédé par mon orgueil. Je savais fort bien que l’appareil me présentait une image biaisée du jeu. Je savais qu’il soulignait mes gains et évitait de m’informer de mes pertes. Je trouvais même ce procédé grossier. Je croyais le voir venir avec ses gros sabots.

Écrivez à Raoul :

raoul@jeu-compulsif.info

ARCHIVES

Mon orgueil démesuré m’a joué un vilain tour. Le brillant Raoul ne pouvait pas apprécier de ne pas être informé de ses pertes… voyons donc! Bernique! L’appareil m’a eu car je raffolais de la chose. Comme beaucoup d’êtres humains, je n’aimais pas recevoir de mauvaises nouvelles qui me concernaient.

Une thérapeute m’avait déjà dit avec perplexité: «vous aimez!… perdre ». J’avais nié vigoureusement. Elle aurait mis dans le mille si seulement elle avait ajouté: «alors, vous aimez que l’appareil souligne vos gains et taise vos pertes». C’était vrai! J’adorais ça!… Beurk!

Une personne qui se fait subtiliser adroitement son portefeuille n’est aucunement consternée avant de constater sa disparition. La même chose se produit avec l’appareil de jeu.

Le joueur compulsif reporte à la fin de sa séance de jeu le jugement qu’il y porte. Il se sent parfaitement justifié d’agir ainsi, car il croit que le hasard pourrait à tout moment changer ce résultat. Plus il perd et plus il se cramponne à cette bouée.

L’appareil de jeu ne dit jamais au joueur qu’il perd, car cela pourrait l’inciter à devancer le jugement qu’inévitablement il portera sur sa session de jeu. Ce report de jugement risque fort d’implanter dans l’esprit du joueur une très vicieuse association : le joueur compulsif se blâme de ses pertes au lieu d’en blâmer le jeu! Le jeu sort indemne de l’aventure et conserve ainsi l’attrait qu’il exerce sur le joueur.

L’appareil de jeu facilite énormément la multiplication des paris. De plus, il utilise de nombreux artifices qui incitent le joueur à cette multiplication. De tels appareils représentent un réel danger pour la santé mentale des usagers. Ils devraient être interdits ou radicalement modifiés.

Raoul

Ps. Ceci termine mes chroniques régulières. Je souhaite ardemment que vous trouviez dans mes billets quelques idées qui vous seront utiles. Merci de me lire. Un très grand MERCI à Alain de son accueil.

MISE EN GARDE DE L'ÉDITEUR -Veuillez prendre note que les textes suivant, tout comme ceux contenu sous cette rubrique, ne sont que des commentaires et réflexions personnelles et qu'ils n'ont aucune prétention d'être des textes scientifiques ou d'avoir un contenu conforme à la réalité. On ne peut donc conclure à la lecture des ces textes de la malhonnêteté de la Société des loteries vidéo du Québec, de la Société des Casinos du Québec, de Loto-Québec , la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) ou de celle de Robert Ladouceur. Ces textes sont publiés sous toute réserve.

ARCHIVES DE RAOUL

joueur excessif