Retour à la page index de la section "Écoles de pensée"

 

THÉRAPIES DE COUPLE

  • La plupart des joueurs ont des problèmes au niveau de leur vie de couple et leurs enfants ont des problèmes émotionnels.

  • Les thérapies de couple et familiales, contrairement aux regroupements GamAnon (conjoint) et GamaTeen (enfants), ont l'avantage d'impliquer tous les membres de la famille dans le même traitement. Ce qui permet de travailler sur les interactions entre eux.

  • Les G.A, GamAnon et GamaTeen permettent à chacun de prendre conscience de leur problème individuel, particulièrement le déni du problème et de leur incapacité à le contrôler sans aide. Aide à développer sa confiance en soi, son honnêteté et son empathie envers les autres. Des regroupements GamAnon existent dans près de la moitié des endroits où existe les GA.


LE PROGRAMME DE STEINBERG, (1993)

POSTULATS

  • Le jeu pathologique est vu dans une optique systémique (un ensemble de variables reliés les unes aux autres).

  • Il est très important de s'adresser aux deux membres du couple pour les raisons suivantes :

  • Le changement thérapeutique est plus rapide et est plus durable lorsque l'autre membre du couple participe au traitement.

  • Avoir accès à la perspective de l'autre permet d'obtenir une image plus précise de la nature et de l'étendu du problème que le joueur a développé.

  • Lors de l'observation des interactions du couple, les déficits personnels et les forces de chacun deviennent plus claires.

  • En ouvrant une avenue de communication avec une personne dans le foyer, la probabilité d'honnêteté et de détection précoce des signes de rechute est augmentée.

  • Augmente la probabilité que l'autre continue le traitement si le joueur cesse la thérapie.

  • Il existe des différences entre les hommes et les femmes au niveau des  préoccupations et  des conséquences relationnelles du jeu compulsif.

BUT

  • Créer une relation intime et changer les interactions dysfonctionnelles chez le couple afin de permettre une résolution de problèmes émotionnels à long terme (non pas seulement ceux reliés au comportement de jeu) et un épanouissement de la relation.


TRAITEMENT

  • Au début, les deux membres du couple sont vus séparément, pour faciliter l'expression des sentiments sans la peur de la réaction de l'autre.

  • Les enfants, sil y en a, sont référés au groupe GamaTeen.

  • Pendant la période d'estimation du traitement (au début), les enfants ne sont pas présents jusqu'à ce que la relation du couple ce soit stabilisée. Cependant, Ils seront traités plus rapidement si une séparation ou un divorce est imminent ou si un d'eux  est hautement symptomatique (dépendances à l'alcool, la drogue, le jeu, etc.).

  • Sujets problématiques abordés :

  • Les dépendances multiples. De la part des deux partenaires. Drogues, alcool, travail, désordre alimentaire, dépendance affective. Une approche multidimensionnelle doit être mise en place afin de traiter toutes les dépendances.

  • Les finances : Le thérapeute aide à gérer les finances. L'assistance d'un conseiller ou d'un groupe d'aide aux finances peut être requise.

  • Le contrôle et le pouvoir : Existence d'un "pattern" hérité du milieu familial (surreprésentation de parents dépendants) où la femme a toute la responsabilité familiale (sauf le budget) et se sent aussi garante du problème de jeu de son partenaire et de sa guérison. L'homme ne s'implique pas dans les responsabilités familiales. Il voit l'abandon de la responsabilité budgétaire au profit de sa femme comme une perte de contrôle plutôt qu'une marque de confiance  et d'amour envers elle.

  • La colère : Les deux partenaires ont de la difficulté à identifier les causes internes et externes ou les émotions (ex : la déception) qui se cache derrière la colère et à exprimer celle-ci de façon correcte. Ex : crises de larmes, bouderie", colère recouverte par une consommation excessive

Retour à la page index de la section "Écoles de pensée"