Retour à la page index de la section "Écoles de pensée"


AUTRES
THÉRAPIES

LA THÉRAPIE TRANSACTIONNELLE (Ingram, 1985)


POSTULATS

  • Le joueur perd dans le but d'exécuter et de satisfaire à un " scénario du perdant ".

  • Ce scénario est créé à partir d'une décision ou d'une série de décisions effectuées plus tôt dans la vie du joueur (dans l'enfance), pour s'accommoder des parents perçus comme menaçants et omnipotents. Par exemple, l'enfant décidera d'être un perdant (i.e. de ne jamais vraiment réussir ce qu'il entreprend ou réussir sa vie) afin de ne pas entrer en compétition avec un parent qui se sent menacé personnellement par le succès des autres, y compris celui de son propre enfant.

  • Ces décisions, une fois prises, sont traînées involontairement et inconsciemment dans la vie future et sont remises en scène de façon répétitive.


TRAITEMENT

  • Le thérapeute fait prendre conscience au joueur de son scénario du perdant et de la façon dont il le réactualise sans arrêt dans sa vie.

  • Les décisions qui forment le scénario du perdant peuvent être " redécidées ", i.e. que de nouvelles décisions (de " gagnant ") peuvent remplacer les anciennes.

  • Ceci peut être fait avec l'aide d'un thérapeute, car celui-ci peut être perçu par le joueur comme plus fort que les parents omnipotents et menaçants originaux.

  • Ceci peut aussi être fait en thérapie de groupe. Dans ce cas, les membres se supportent entre eux dans le processus de " redécision ".

EFFICACITÉ

  • Non évaluée.

AUTRES THÉRAPIES


LE PROGRAMME DU " GREATER BRIDGEPORT COMMUNITY MENTAL HEALTH CENTER" (Miller, 1987)


POSTULATS

  • L'abstinence est en fait la perte d'une dépendance. Elle provoque une crise comme toute autre perte (d'un emploi, d'un être cher, etc.) et génère des réponses émotives semblables à celles des autres types de perte majeure.

  • Le joueur perd l'action, le moyen de s'adapter au stress et de fuir les sentiments désagréables ainsi que la variété de " bénéfices " sociaux et psychologique que lui procuraient le jeu.

BUT

  • Le thérapeute doit aider le patient à accepter cette perte, à passer sainement à travers sa période de deuil et à apprendre à vivre une vie satisfaisante sans le jeu.

TRAITEMENT

  • Le traitement se fait en clinique externe.

  • Il comporte 4 phases  qui correspondent avec les phases de réaction de colère  en réponse à l'abstinence :

  1. Travailler avec le joueur alors qu'il n'a pas encore pris l'engagement de cesser de jouer.

  2. Le joueur essaie de cesser de jouer mais n'a pas pris d'engagement ferme d'abstinence.

 

   

Retour à la page index de la section "Écoles de pensée"