www.Jeu-compulsif.info & www.toxico.info

REVUE DE PRESSE

.

Google et Yahoo retireront les publicités de casinos en ligne de leurs sites

Alain Dubois,  www.ToxicoQuebec.com



Aux États-unis, les portails et les moteurs de recherche vont arrêter de faire la promotion des casinos et des sites de paris sportifs en ligne. La justice américaine menace de poursuivre les sites qui acceptent ces annonceurs.

Les géants de l’Internet Google et Yahoo ont évoqué un manque de clarté dans les règlements états-uniens pour justifier le retrait de toutes les publicités de casinos en ligne sur leurs sites.

Le mois dernier, des procureurs fédéraux avaient avisé ces sociétés que les publicités de casinos étrangers (extraterritoriaux) en ligne que l’on y retrouvait étaient équivalentes "à encourager et inciter" ("aiding and abetting") les citoyens états-uniens à s’adonner à une activité illicite. La justice américaine menace de sanctions les sociétés nationales qui s’aviseraient de promouvoir des sites de «jeux» de hasard et d’argent et de paris gérés par des sociétés étrangères. Aux États-Unis, tout comme d’ailleurs au Canada, il est illégal de gérer un site de casino ou de paris sportifs en ligne («jeux» de hasard et d’argent).

Google et Yahoo ont fait l'annonce de leur nouvelle politique en matière de casinos en ligne vendredi dernier. Yahoo a mentionné que l'interdiction ne s'appliquerait qu’aux sites Web américains alors que pour Google cette interdiction frappera tous ses sites, et ce, dans le monde entier. Selon le "New-York Times" les changements vont probablement entrer en vigueur dès la fin avril.

Overture (propriété de Yahoo), qui prend notamment en charge les liens promotionnels de MSN, a également annoncé qu'il allait suivre le mouvement. Le portail grand public de Microsoft devrait donc, lui aussi, procéder à un nettoyage des publicités se rapportant aux casinos et paris sportifs en ligne.

Quelques observateurs croient que les publicités pour les «jeux» de hasard et d’argent en ligne pourraient être protégées par le droit à la liberté d’expression. D’autres prétendent, au contraire, qu’il est légitime, juste et raisonnable (tout comme pour le tabac et l’alcool) de réglementer les «jeux» de hasard et d’argent (casinos) et de paris en ligne. Ils soulignent que les coûts sociaux sont trop importants et disproportionnés par rapport aux bénéfices que la société peut en retirer. Enfin, certains rajouteront que les lois en vigueur dans un pays concerné doivent aussi s’appliquer au réseau des réseaux et qu’il existe des moyens légaux et techniques pour empêcher des sites de contourner des lois nationales. Cette cause est importante, car elle pourrait avoir des répercussions, non seulement sur l’industrie des «jeux» de hasard et d’argent en ligne, mais aussi sur toute l’industrie du «vice» (vices industry & vices founds) : pornographie, commerce des armes, industrie du tabac, etc.

L'Organisation Mondiale du Commerce a récemment jugé que l'interdiction de jeu en ligne était en infraction aux lois commerciales internationales. Dans ce cas précis, il faut souligner que le pays impliqué était la Grèce et que l’interdiction touchait non seulement les «jeux» de hasard et d’argent ("gambling") mais tous les jeux en ligne ("gaming") !

Au Canada, même si les jeux de hasard et d’argent en ligne sont interdits aucun des gouvernements n’est intervenu, jusqu’à maintenant, en la matière. Le fédéral mentionne que les jeux de hasard et d’argent sont de juridiction provinciale et les provinces évoquent que l’Internet tout comme les autres moyens de communication (téléphonie, télévision, radio, etc.) sont de juridiction fédérale… Contrairement aux États-Unis, la non-intervention des gouvernements provinciaux et canadien s’applique non seulement aux casinos étrangers en ligne, mais aussi aux casinos hébergés en territoire canadien. Une quarantaine de casinos en ligne seraient hébergés dans la seule réserve mohawk de Kahnawake, en banlieue de Montréal. Les deux paliers de gouvernement semblent bien accepter leurs présences puisqu’aucune intervention n’a jamais eu lieu pour en empêcher la mise en service.
 

www.Jeu-compulsif.info & www.toxico.info

Sur le même sujet:  Les EnJeux du prochain plan d’affaire de Loto-Québec par Alain Dubois ; Questions existentielles - Loto-éthique? par Nicolas Langelier, chroniqueur au quotidien LaPresse ;  Le rôle de l'État dans le développement du jeu compulsif, par Alain Dubois ;

Retour à la page d'accueil